Day Twenty-Eight

Kanab (UT) - Las Vegas (NV) - 225 miles

Day Twenty-Eight

On dort pas mal et finalement on se met en route pour Las Vegas. Après 30 miles on arrive à Zion sous un ciel encore menaçant et un vent très fort. Zion est, contre toute attente, très impressionnant. Un peu les dolomites en plus joli. Il y a un monde fou et on ne perd pas trop de temps d’un côté à cause du temps et d’autre part à cause des touristes. 


On arrive au Nevada et c’est le désert. La descente dans la plaine sur le highway à travers les montagnes est magnifique. Plus un nuage trouble notre esprit. Le paysage est ensuite composé uniquement de petits buissons et de cactus, sinon rien. Il fait très chaud. 


A 30 miles de Las Vegas on décide de faire un petit crochet par "The valley of Fire", parc national à l’écart de tout. La route mène à travers des bleds complètement paumés et la température monte encore. On se retrouve en plein désert, dans in parc national totalement aride mais formidable. Roche rouges dans tous les tons de rouge, jaune et orange et on pose pour des photos sous un coucher de soleil mémorable - que des John Wayne et des Tom Cruise. 


En traversant une plaine qui ne finit pas - route droite interminable oblige, on rejoint la vie civilisée sous forme d’un petit drugstore. On est mort de soif. De retour sur le highway, a 10 miles de Las Vegas, c’est la désillusion. Un orage comme on en a rarement vu balaye la plaine nous séparant de Las Vegas et du rendez-vous avec la mère de Pascal. Impossible de traverser la pleine sur laquelle s’abat éclairs et une pluie torrentielle. L’air est rempli d’ozone et on se réfugie sous un pont d’autoroute en attendant la fin du déluge. J’explose ma deuxième paire de lunettes, qui se fait écraser par un 30 tonnes. Ce n’est qu’après le coucher du soleil que nous faisons notre arrivée dans Las Vegas, vers 21h00. 


Mémorable quand même avec toutes les lumières. On se pose dans un motel Six, Pascal va voir sa mère et on se retrouve vers 22h30. Je me fait arrêter par deux flics en vélo devant le "Treasure Island" pour cause de manque de casque, mais a part être pris en photo par 400 touristes pas d’amende. Pour me dédommager je fais sauter un bandit manchot au Cesars Palace - "We salute yet another winner …". 


Fin de soirée hyperglauque au Crazy Horse, souiasse et putes au rendez-vous, retour au motel à 6h15, le soleil est levé depuis longtemps … 

Day Twenty-Eight

Dimanche, 7 Août