Day One

Millwood (NY) - Atlantic City (NJ) - 191 miles

Day One

François et moi sont arrivés le samedi à New York et ont passé un weekend sympa au Big Apple et passent la dernière nuit à Larchmont chez des amis. L'impatience est grande. Finalement c'est lundi matin! Nos amis américains sont presque aussi nerveux que nous.


Prise en main des deux motos à 9h45, après de multiples périples pour trouver Millwood. En effet, la femme de Gene est un peu spéciale au volant d’une voiture. Mais c’est très sympa de sa part de nous amener, car il y quand même 30 miles entre Larchmont et Millwood. 


On règle les derniers détails avec Richard le vendeur de Hudson Valley Motorcycles, entre autres la "registration" des motos reste à payer ainsi qu’un cadenas supplémentaire et un produit contre les crevaisons. Ensuite on se rend dans l’arrière du magasin et les voilà. Une plus belle que l’autre, brillantes et étincelantes. 


C'est le grand départ qui se noie un peu dans l’anticipation du premier contact avec ces engins. 


Pour François c’est la première grosse et les premiers coups de gaz aux Etats Unis. Il est aux anges. On va à White Plains pour régler les derniers détails avec l’assurance et on se rend compte qu’on a pas assuré les motos contre le vol. On répare l’erreur, ce qui nous coûte la bagatelle de 500$. On retourne à Larchmont ou on a laissé nos bagages. On se dépèche, car le temps défile et on a que quatre jours pour rejoindre Daytona Beach... 


Le voyage commence.


On se rend à Manhattan en passant par le Highway. On se sent plus grand que le monde.


Sept semaines de paradis nous attendent. 


On arrive à la 47ème rue ou on gare les motos pour la première fois sur le trottoir. On les cadenasse triplement. C’est un peu l’exagération vu que le magasin se trouve juste à côté, mais on est pas prêt à prendre de risques le premier jour du voyage. On va à 47th Street Photo, ou on achète la petite Leica. 


Ensuite on se rend downtown chez Coquette pour acheter une veste en cuir pour François. Quel accueil. On nous reçoit comme des James Dean, on nous sert des coca et en une demie heure on a tout ce qu’on veut: veste, bottes et une adresse pour acheter un casque. On repart en direction du Hudson mais le magasin de motos est un peu la déception. De plus il commence sérieusement à faire chaud et on en a un peu marre de chercher dans la ville. 


On fait encore un petit tour du côté de la Fifth et de la Park Avenue, des Twin towers, de Wall Street, du port et de Chinatown, et en début d’après midi on prend le Holland tunnel pour rejoindre le New Jersey. 


Après une demi heure sur le highway on (je) décide de faire les malins et on descend du Highway pour ètre plus prêt de la mer et de la vie. On est servis: On perd complêtement le sens de l’orientation et on se retrouve en plein Ghetto. Finalement on reprend nos esprits et le Highway et on arrive à Asbury Park en fin d’après-midi. 


Passage devant le Tunnel of Love. Tout est désert et transpire le passé. On s’arrête devant un bar complètement glauque au bord de la plage pour boire un pot. Le barman ainsi que le Juke box se révèle d’être un nostalgique de la belle époque, et on discute avec les deux tout en buvant un sage coca. C’est ici qu’on apprendra qu’il n’est pas du tout conseillé de se garer sur le trottoir, les cops n’étant pas tolérants du tout. Une photo pour la forme devant le Stone Pony et on est reparti. Cette fois le long de la mer. On mange dans un petit restaurant sur la plage, le soleil se couche, il fait chaud ... c'est le rêve. 


On reprend le Highway pour rejoindre Atlantic City. Il commence à faire nuit et on vit une chute de température incroyable qui nous fait quitter le Highway et nous perdre - évidemment. Finalement on retrouve notre chemin et un motel à 10 miles de Atlantic City. Il est 23 heures et on est crevé.

Day One

Lundi, 11 Juillet