Day Nine

Carrabelle (FL) - Panama City (FL) - 82 miles

Day Nine

Carrabelle, c’est vraiment le blues: rien pour déjeuner et on part vers l’ouest écoeuré et affamé. C’est seulement une heure plus tard qu’on trouve un endroit pour déjeuner: genre maison de maître style colonial assez BCBG mais petit déjeuner dantesque, nappes blanches et serveuses chou. 


Ensuite on longe la côte toujours horrible et une base militaire style Top Gun, avec les F18 qui décollent à tour de bras. On reprend un peu du poil de la bête. 


Enfin on arrive à Panama City ou on s’attend enfin à trouver une plage sympa, mais déception on ne trouvera même pas la mer - c’est pour dire ... On se cherche un petit motel sympa juste à côté d’un "adult entertainment" (!!). On a deux chambres communicantes, le luxe. On se paye des chips et des cartes postales menacé par l’orage et on glande jusqu’au soir devant VH-1. 


On est un peu surpris de voir des cartes postales de rêve de Panama City - genre plage et eau turquoise, car rien ne ressemble moins à ça que Panama City. Il semble qu'on soit du mauvais côté de la ville ... et pourtant cette pensée va s'avérer fausse, mais fausse ... 


Le soir on va rapidement manger au Mac Do qui est désert et on commence vraiment à avoir envie de monde et surtout de vie. Sans trop hésiter (en courant et en hurlant) on se précipite au adult entertainment à côté de notre motel, nommé GOLD NUGGET. 


La encore c’est désert et on se résigne à jouer au billard - toujours les mêmes équipes: Pascal et moi contre les deux p’tits slips - et toujours la même danse ... 


Soudain, la musique commence et la vie reprend. Une charmante demoiselle arrive sur scène et le billard perd tout son intérêt - en tout cas pour Pascal et moi. En une seconde on se retrouve assis le long du Catwalk en train de glisser des billets d’un dollar habilement pliés sous les G-string des danseuses dont trois nous font péter les plombs à mille à l’heure. Sous les regards craintifs de Per et de François on se fait faire de Wobbelis-wobbelis et des "Jambe-sur-l’épaule-mets-moi-un-billet" - on se sent revivre! Les deux adultes rentrent bientôt se coucher - c’est vrai que c’est chiant à la longue - et puis de toute façon on a déjà tout fait en ‘81. 


Bref, Pascal et moi restent sous le charme de Shelly et de ses copines jusqu’à 2h du mat, puis on rentre. Fameux, ce Panama City ... En rentrant on remarque en passant et sans trop y attacher d'importance qu'on a traversé notre premier fuseau horaire - mais il faut dire qu'à ce moment là, on s'en foutait pas mal ...

Day Nine

Mardi, 19 Juillet